Il y a des des rencontres qui marquent, celle de Léa Brassy a été une belle surprise. En conférence à la cité de l’océan de Biarritz ce Mardi 18 Avril, le thème de l’intervention était « le surf en eaux froides ». Ça a été un moment de partage très fort même parfois émouvant. Récit d’une belle soirée qu’il fallait absolument vous faire partager.

Léa Brassy, la passion du partage

Léa Brassy est une jeune surfeuse, d’une trentaine d’années qui voyage depuis ses 14 ans. Des vagues de la Polynésie Française aux vagues glaciales Islandaises, la jeune passionnée a soif de voyages et de découvertes. Elle nous a fait plonger avec elle dans une eau à 3°C et une température extérieure frôlant les -15°C. Ce n’est cependant pas cette fraîcheur qui a donné le plus de frissons au public mais bien les paroles de la surfeuse. Un témoignage sincère et émouvant d’1h30.

Faire corps avec la nature et l’océan

Le terrain de jeu des surfeurs est l’océan, un véritable cadeau de la nature que nous nous devons de préserver. C’est sur les magnifiques photos de Vincent Colliard (son compagnon) que Léa Brassy l’a rappelé. Des photos aux couleurs et aux contrastes saisissants qui nous ont permis de voir la beauté des paysages, « tout est simple, tout est magnifique » a répété à plusieurs reprises la surfeuse.

C’est dans sa « quête de défis, loin du monde réel » que Léa Brassy a été amenée à voyager dans les pays froids comme en Norvège et en Islande.

Lorsqu’on recherche de l’intimité avec l’océan, c’est dans des endroits isolés qu’il faut le faire. Le Nord est idéal pour ça. Le froid, le vide, donne un rapport très fort avec l’océan. On est à poil avec la mer ! Ce sont des sentiments addictifs. Pas forcément des voyages attirants mais des défis de chaque jour bien loin du monde réel !

Lea-Brassy-Surf-Norvege

Le surf pour « se connecter avec la nature » !

Pourquoi on surf ? Il est vrai que la question mérite parfois d’être posée. Il y a des sessions de 2 heures où on arrête pas de ramer pour au final prendre 2, 3 vagues et quelques secondes de surf… Léa, comme beaucoup de surfeurs s’est posée la question et a surement un début de réponse.

Le surf, c’est être au même rythme que la nature. Devoir accélérer, ralentir, s’adapter à la longueur, à la vitesse de la vague. Être connecté à la nature, c’est peut être ça que permet le surf !

lea-brassy-surf-en-eaux-froides

Conclusion : « vivre » et « respecter »

RESPECTER : Le respect, c’est un mot qui a été utilisé a plusieurs reprises par Léa Brassy. Respecter la nature, respecter ce qui nous a été offert. « Être citoyen c’est être responsable de ses actes. C’est ce qu’on nous apprend à l’école. Il faut aussi appliquer ça à la planète. Il faut retrouver du sens dans ce que l’on fait aujourd’hui « Léa a tenu a rappelé le « tournant écologique » dans lequel nous étions actuellement, il faut « une prise de conscience, sinon les conséquences vont être dramatiques ».

La nature a son rythme et nous aussi.
Il est important d’adapter le notre pour ne pas tout gâcher.

VIVRE : Bien que jeune, son vécu, ses expériences l’ont amené à réaliser l’importance de vivre ses passions à fond. Une comparaison intelligente de la vie avec une « boite à bijoux ». Chaque souvenir est un bijou. Libre à chacun de remplir sa boite comme il le souhaite. Mais ce qu’il restera à la fin, ce sont des souvenirs. Libre à chacun d’interpréter ces mots comme il le souhaite. Chaque être humain a sa vision des choses, ses envies, ses objectifs, ses limites. Mais quoi que vous fassiez, faites le avec passion !

 

La bande annonce de son dernier film « Being There »

 

Le blog de Léa Brassy et de Vincent Colliard : simple-voyage.com

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager !

Amateur de voyages ? Ne manquez pas les conseils du blog voyages et surf !

 

Crédits photos : Vincent Colliard