Sur le blog surf having fun, dans la catégorie “rencontres” on aime bien mettre en avant des passionnés. Souvent croisés par hasard, en vrai ou sur la toile, il est toujours intéressant de leur poser quelques questions. Ici, c’est Baptiste qu’on vous propose de rencontrer. Kitesurfeur et voyageur, il est parti en roadtrip pendant un an pour vivre son aventure Road n’Kite, il nous raconte !

Salut Baptiste, peux tu te présenter et nous parler de ton aventure Road n’Kite?

Salut Having Fun, Road n’kite est avant tout une aventure à deux, Elodie et moi avons 29 ans, on fait actuellement un tour d’Europe dans un Van, un Renault Trafic que j’ai aménagé. Le but du jeu est de s’arrêter rider dès qu’un spot de Kite se trouve sur notre route.
De Mai à Novembre 2016 on a visité 11 pays. De l’Espagne à la Norvège et en finissant par la République Tchèque.
Le froid et les journées trop courtes nous on en quelque sorte forcé à rentrer pour passer l’hiver au chaud à Antibes, et remettre un peu d’argent de coté. On est donc repartit ce mois de Mai en direction de la Grèce, et nous sommes actuellement sur l’ile de Naxos dans les Cyclades.baptiste-road-n-kite

Tu peux nous raconter comment ça s’est fait ?

J’étais technicien depuis 5 ans, dans une belle société. Elo bossait dans une bijouterie de luxe. Tous se passait bien, on avait des salaires convenables, un super appart et tout ce qui va avec, mais jamais assez de temps pour faire du kite… et 5 semaines de congés par an c’est trop peu!
Un jour, au volant de mon véhicule de fonction j’ai eu une sorte de révélation : le seul moyen de voyager pendant longtemps avec un petit budget c’est de ne pas payer de loyer et donc de vivre dans un Van.
J’ai appelé Elo dans la foulée, je lui ai expliqué le projet et elle à dit ok direct, une semaine après on a acheté notre véhicule.
On a de suite lâché notre appart , on a prévenu nos patrons qu’on partirait dans 7 mois puis mon père nous a hébergé pendant ce temps là histoire de mettre de l’argent de côté.
J’ai aménagé le Van un peu tous les week end et le soir en rentrant du boulot jusqu’au 17 mai 2016, date du grand départ. Début de l’aventure Road n’kite !kite-surf-trip

Ta journée type pendant ton trip ?

En vérité, il y a deux types de « journée type » :

Celle ou ça kite, et celle où il y a Pétole. (pas de vent dans le jargon du kite)

Que ça soit l’une ou l’autre, comme on a de l’électricité (220V) dans le camion, on commence toujours par ce faire un jus avec notre extracteur, ça nous donne la patate pour la journée.

Quand c’est une journée Kite, on se réveille sur le spot et tant qu’il y a du vent je navigue, je surveille et donne des conseils à Elo qui est débutante si c’est elle qui navigue. Le soir on se fait une bouffe avec la nourriture qu’on a généralement acheté sur un des marchés du coin, on mange parfois avec d’autre riders quand ils dorment aussi sur le spot, on prend l’apéro puis on va se coucher.

Quand c’est une journée sans vent on fait les touristes, on va à la plage, on visite les villes, on se ballade dans les rues, et on va au resto quand le budget nous le permet.

Et en fin de journée… toujours la même question: On dort où ce soir?
On se met alors à chercher un endroit callé pour dormir, parfois ça nous prend 10 minutes, parfois plus d’une heure (rire).kite-surf-road-n-trip

Ta vie est rythmée de voyage et de kitesurf depuis que tu es parti sur les routes en Mai 2016, tu n’appréhendes pas trop le « retour à la réalité » ?

Pendant la première partie du voyage oui! Mais plus maintenant car en rentrant cet hiver j’ai décidé de devenir moniteur de Kitesurf. Et même si j’adore voyager j’ai hâte de rejoindre les copains avec qui je vais bosser l’année prochaine… petite dédicace à la Team de la chaîne youtube LAB kitesurf.

Du coup le « retour à la réalité » se fera sûrement en fin d’année.

Quels sont tes prochains projets ?

Faire plus de vidéos sur la chaine Youtube de Road n’Kite, actuellement on sort un Vlog par semaine. Ce sont de courtes vidéos qui durent entre 8 et 10 minutes: les « RNKWeek ».  C’est notre résumé hebdomadaire. A la base on fait ça pour donner des news à nos potes et à la famille, mais aussi histoire d’avoir une trace de notre jeunesse quand on sera vieux ! (voir en bas d’article)

Si des gens comme toi tombent dessus par hasard et que ça leur donnent envie de voyager, c’est encore mieux!

On peut voir un autre type de vidéo les « kite Vlog ». J’ai une Gopro sur la tête et je raconte des conneries pendant que je fais du kite. J’ai l’intention d’en faire plus souvent. Je m’éclate à faire ça ! (voir en bas d’article)

Professionnellement, j’ai fait un stage en tant que moniteur de Kite en Avril au LAB Pro Center et j’ai adoré ! Donc à partir de janvier je vais passer mon diplôme en France. Elo quand à elle, se dirigera sûrement vers son ancienne profession.surftrip

Bon, le kitesurf il faut s’y mettre ou pas ? C’est dur à apprendre ?

Evidemment qu’il faut s’y mettre! Pour moi c’est la plus belle pratique que je connaisse, ça m’apporte une satisfaction et un bonheur énorme. J’apprends quelque chose à chaque session.

Non ce n’est pas dur à apprendre ! C’est même très amusant mais ça demande un petit temps d’adaptation, qui varie en fonction de chaque individu.
Je pense qu’il vaut mieux apprendre en école. L’apprentissage est sans risque et plus rapide. En 3 cours de 3h tu peux être autonome. Le pilotage de l’aile peut être dangereux si on est seul, on peut se faire peur pour rien, mais ça…c’est mon avis perso…

Pour ceux qui hésitent encore à s’y mettre: FONCEZ !

Les vidéos Road n’kite :

Alors, ça vous a donné envie de vous mettre au kitesurf ? Vous avez déjà testé ?

Merci à Baptiste pour sa disponibilité et sa bonne humeur !
Vous pouvez suivre ses aventures Road n’Kite sur sa chaîne Youtube et sur sa page facebook !

On avait rencontré également Dimitri des “skateurs sans frontières” , un passionné qui voyage en skate mais dans un but bien précis…