L’hiver arrive, le froid avec. Les températures hivernales démotivent de nombreux surfeurs chaque hiver. Quand on parle d’hiver, disons « saison froide ». Partons du principe qu’on se situe entre Novembre-Decembre jusqu’à Février-Mars… Bon du coup, quels sont les avantages et les inconvénients du surf en hiver ?

SURF EN HIVER


Le surf en hiver : les avantages

Moins de monde à l’eau

C’est LE gros point positif de l’hiver. Les spots sont logiquement moins blindés qu’en été : pas ou peu de touristes, les surfeurs occasionnels rangent leur planche pour la ressortir aux beaux jours. Bref, le froid écrème vite le line up ! Du coup, l’hiver c’est en général des sessions surf plus tranquilles.

Des vagues, de la houle !

L’hiver c’est aussi plus de houle, plus de vagues ! Novembre 2017 a d’ailleurs été un bel exemple. En plus d’avoir des spots moins garnis, on y trouve plus de vagues. C’est quand même cool pour surfer, progresser et s’amuser sans se prendre la tête non ?

Surfer des spots différents de vos spots habituels

Il y a moins de monde sur les routes, on circule plus facilement. On se gare aussi plus simplement et ça c’est top ! Bref, toutes les raisons pour bouger et tester des nouveaux spots. Surtout quand les (grosses) houles hivernales s’échouent sur nos côtes il peut être difficile de surfer son spot habituel qui devient vite impraticable. Direction les spots de replis ou les spots qui tiennent bien la houle (ce qui peut aussi être un inconvénient, car vous ne serez pas le seul à chercher des meilleures conditions).

Pour vous donner envie, Marc Lacomare l’hiver dernier dans les Landes :

Le surf en hiver : les inconvénients

Le froid

Bon le frein principal de l’hiver pour de nombreux surfeurs : le froid ! C’est vrai que des sessions à 2-3°C ça peut piquer (et décourager). Allez : un peu de courage, un peu de mental, un bon équipement et à l’eau cet hiver !

L’heure

Quand on travaille en heure de bureau du 8-9h jusqu’à 17-18h ça devient vite compliqué de surfer avant ou après le boulot. Le matin il fait nuit, le soir aussi, sauf avec une frontale ça semble difficile de se mettre à l’eau hors weekend et vacances.

L’armure

L’équipement « grand froid » est de mise : cagoule, gants, chaussons, combi 4/3mm (voir 5/4/3 pour certains). Bref, ça devient vite désagréable de surfer avec tout cet équipement. On est quand même plus à l’aise en boardshort ou en combi d’été ! Même si les combinaisons de surf et les accessoires ont bien évolué et sont plus conforts qu’avant (voir d’ailleurs notre article sur les produits Wetty Wetsuit).

surfer en hiver

 

Surf en hiver, notez ça :

  • Les bouchons pour les oreilles : les eaux froides augmentent le risque d’exostose, la maladie des surfeurs. Protégez-vous avec des bouchons pour les oreilles, ça coute une trentaine d’euros, ça serait dommage de ne pas y échapper ! (exemple : les bouchons EQ)
  • L’échauffement est encore plus important : Ne partez pas à l’eau sans vous être échauffé un minimum ! On zappe souvent l’échauffement car on est impatient d’aller surfer mais c’est pourtant une phase importante qu’il ne faut pas sous estimer, surtout en hiver…
  • Ne surfez pas seul ! Alors oui l’hiver c’est cool, il n’y  a pas grand monde à l’eau, mais n’allez pas surfer seul ! C’est dangereux, personne n’est à l’abri d’un accident. Motivez les collègues, une session est encore meilleure si elle est partagée (surtout à -3°C !!).

 

Et vous, est-ce que vous surfez l’hiver ? Qu’est-ce qui vous motive à vous mettre à l’eau ?